Depuis l'arrivée du crédit entre particuliers sur le continent, un nouveau type d'escroquerie s'est propagé sur le net par le biais des réseaux sociaux et sur les messageries électroniques : de fausses offres de financements en ligne accordés sous 48h, sans apport demandé, sans garanties et par des gens qui disent être des investisseurs en recherche de placements. Il s'agit bien sûr d'une tromperie, mais l'abondance des fausses annonces sur ces sites permet d'imaginer la gravité du phénomène. Ainsi, un nombre important d'internautes sont tombés dans le piège du fait de cette escroquerie.

Par quelle manière opèrent-ils ?

Laisser croire à une promesse de prêt rapide

L’escroquerie au crédit prend toujours l'aspect d'une histoire avec plus ou moins de vraisemblance. Du point de vue de l'escroc, cette étape est importante car il sent que la réussite de sa tromperie est en grande partie conditionnée par la crédibilité de son histoire. Quand il veut faire venir le plus grand nombre de personnes possibles, il fait écrire et met en ligne une fausse annonce sur des plateformes à large fréquentation tels que Twitter ou Facebook. Beaucoup de pages populaires ne contrôlent pas assez les espaces de discussion accessibles par tout le monde, ce qui en fait un lieu préféré des escrocs.

En premier lieu, l'escroc s'affiche comme une personne qui dispose d'un capital qu'elle souhaite faire fructifier en distribuant des crédits avec un taux très concurrentiel. Souvent, il dit être un retraité rentier désirant sortir du système bancaire traditionnel et donner ainsi l'image d'une personne noble et aspirant à d'améliorer la société. Ce procédé poursuit un but précis : jouer sur le désarroi financier des personnes crédules en tentant de leur expliquer qu'un emprunt est toujours possible, même avec de faibles revenus. Il se dit prêt à leur octroyer un financement, même s'ils sont déjà endettés. Une fois le dossier accepté, notre escroc promet de débloquer l'argent très rapidement avec des durées de remboursement pouvant s'étaler jusqu'à plusieurs dizaines d'années.
Bien qu'il puisse sembler clair pour la plupart d'entre nous que des offres de ce type sont peu probables, il est à noter cependant que des personnes faisant face à des difficultés financières peuvent tomber dans le piège à cause de cette promesse de financement rapide qui les attire.

Envoyer des signes de confiance et de sérieux

Sur les réseaux sociaux, tout le monde est capable d'inventer une identité avec plus ou moins de créativité. C'est ainsi qu'opèrent les arnaqueurs au faux crédit en créant de toute pièce un faux profil qui viendra appuyer leur scénario. Dans un premier temps, ils donnent une identité française à ce faux profil. Exit donc Les arnaques au faux crédit en ligne noms exotiques qui tendraient à faire fuir certains. La victime doit avoir le sentiment que l'investisseur réside sur le même territoire qu'elle. Dans un script bien pensé, notre escroc peut tenter de passer pour une personne d'un certain âge ou fraîchement retraitée. Les plus ingénieux iront jusqu'à exiger les justificatifs de paie à la victime, d'autres lui demanderont de donner des réponses à une série de questions sur son travail. Pour être un encore plus crédible, notre faux prêteur n'hésitera pas à créer de multiples profils avec lesquels il publiera de fausses recommandations qui viendront faire l'éloge de l'offre.

Valider chacune des demandes

Une fois que la personne ciblée est convaincue du sérieux de l'opération, le faux prêteur peut directement passer à l'étape supérieure. Il confirme qu'il approuve sa demande de crédit, mais exige le règlement de certains frais par mandat avant de valider la demande. Ces frais divers peuvent représenter quelques centaines d'euros et servent à compenser le temps passé par le faux prêteur à traiter son dossier. Les frais divers sont, selon ses dires, strictement nécessaires pour libérer le prêt. En cas de paiement, l'escroc lui ordonnera ensuite de payer une cotisation d'assurance de crédit obligatoire. Sauf que, le demandeur n'obtiendra rien et notre escroc encaissera les virements avant de se volatiliser.


De quelle façon se prémunir contre de telles arnaques ?

En France, tout le monde n'a pas l'autorisation pour proposer un prêt et le crédit entre particuliers reste une activité encadrée. Si une personne ou un groupe fait de la vente de services bancaires en ligne, ce site est dans l'obligation d'afficher ses mentions légales et ses CGV. Pour obtenir le statut d'établissement de crédit, tout organisme se doit d'être en possession d'un agrément de L'Autorité de Contrôle Prudentiel et d'une inscription à l'ORIAS. Tout site de crédit entre particuliers doit nécessairement être en possession de ces autorisations, auquel cas il s'agit clairement d'une arnaque.

Ensuite, il ne faut pas oublier que les délais pour obtenir un crédit sont assez longs et qu'il faut compter environ 2 semaines avant de recevoir l'argent en banque. Même si un individu avait un capital à placer ainsi, il ferait une profonde et sérieuse analyse de tous les dossiers avant de jeter son dévolu sur les plus solides.
En tout état de cause, un organisme n'accorderait pas un quelconque prêt (immobilier, personnel ou à la consommation) à un demandeur qui est fiché à la Banque de France pour incidents de paiement.

Contact Prestige!

Drop us a line!

Contact Info

Prestige Lighting Solutions

Phone: 405.412.9904

Email: solutions@plsokc.com

Skype:

Website: www.plsokc.com

Address: 217 SW 25th Street, Oklahoma City, OK 73109

6+12=